Home QUI NOUS SOMMES ? L’association et le Fonds de Dotation

L’association et le Fonds de Dotation

L’Association et le Fonds de dotation

Si vous êtes venus sur cette page, c’est que vous avez entendu parler de nous, lu nos différentes publications ou encore reçu nos courriers sous l’entête « Entraide et Tradition ». Mais au fait quelles sont ces entités ? Oui ! Qui sommes-nous ?

J’ai créé ces deux structures depuis plusieurs années, l’une est une association loi 1901 qui a pour nom « Entraide et Tradition », créée depuis une quinzaine d’années pour soutenir mes activités missionnaires, soit pour soutenir des gens pauvres, des étudiants en difficultés, soit pour soutenir les différentes publications que j’ai créées au fil du temps, soit lorsque j’étais dans la FSSPX (Fraternité sacerdotale Saint-Pie X), comme DICI, comme Nouvelles de Chrétienté.

Soit même pour louer des bâtiments pour héberger ces œuvres, soit encore pour soutenir les œuvres scolaires que la Providence me permettait de construire.  Le fonds de dotation qui porte le même nom Entraide et Tradition, est beaucoup plus récent.

Je l’ai fondé en octobre 2017 alors que je me trouvais dans le diocèse de Versailles et que j’exerçais mon ministère dans le beau petit village de Rolleboise, 10 ans durant. Ce fonds de dotation a la même finalité. Mais il a un avantage énorme que n’a pas l’association de type 1901, il peut recevoir dons et legs en franchise de taxe. Vous en comprenez l’intérêt….

C’est cette nouvelle structure qui est propriétaire aujourd’hui du Couvent Saint Paul et qui en assume la responsabilité. Nous sommes trois membres, moi-même, comme président – à tout Seigneur, tout honneur, l’association elle-même Entraide et Tradition est membre de droit ainsi que son président qui n’est autre que M l’abbé Vella, assistant du Supérieur Général de l’Institut du Bon Pasteur (IBP) ce qui est important pour moi.

Je tenais absolument à exprimer les liens qui m’attachent à l’IBP, Institut de droit Pontifical, créé avec la bénédiction de Benoît XVI. Je n’agis pas « motu proprio », en mon nom propre, mais bien en concert avec l’IBP et son supérieur. C’est ce que j’ai bien expliqué à Mgr Mousset, l’évêque de Périgueux, lorsque je me suis présenté à lui lors de l’achat de ce magnifique Couvent à Thiviers : le Couvent saint Paul.

 

Qui je suis ?

Je n’hésiterais pas un instant à me présenter comme un « disciple » de Mgr Lefebvre. Je lui dois tout, mon ordination, mon amour du sacerdoce. C’est lui qui m’a fait comprendre l’importance de la sainte Messe. Sans lui et son œuvre, la Fraternité sacerdotale saint Pie X, la messe dite de Saint Pie V, n’existerait plus dans l’Eglise tellement la « hargne » de la hiérarchie s’est levée – à tort, bien sûr – contre ce magnifique trésor de l’Eglise. Luther ne disait-il pas « détruisez la messe, vous détruirez la papauté ». Sans l’action opiniâtre de Mgr Lefebvre, le pape émérite Benoît XVI n’aurait pu écrire son Motu Proprio du 7 juillet 2007.

Qui suis-je ? Prêtre de l’Eglise catholique, apostolique et romaine. J’aime l’Eglise et son apostolicité et donc sa Tradition. Avec la grâce de Dieu, je veux y rester fidèle et à sa hiérarchie et à son histoire. 

J’aime les Evangiles, les Epîtres de Saint Paul, de Saint Jean, de Saint Pierre… J’aime le bréviaire romain. J’aime les psaumes et les hymnes du Bréviaire. J’aime les commenter et en faire part à mes amis et sur mon site Revue ITEM et l’objet de quelques ouvrages. Dès que j’ai un moment, je m’attache à cette méditation.

J’aime mon apostolat actuel, j’aime prêcher les Exercices de saint Ignace. Je vous y invite volontiers. Je les prêche tous les mois au Couvent saint Paul.

J’aime la France, j’aime son terroir. Et je pleure de voir cette nouvelle violence qui agite nos rues, nos villes, nos campagnes. Cela n’est pas la France. Ceux qui viennent nouvellement chez nous, qu’ils respectent ses traditions de bon voisinage.

Voilà qui je suis.